À la uneLes invitésLe catalogueLes épisodes

Clément, Abbas, Jean-Stéphane et les autres…

Cette semaine, on sonde les coeurs : d’un des hommes de pouvoir les plus influents de Suisse avec l’Expérience Blocher, du documentariste Jean-Stéphane Bron; dans une magnifique interprétation du poème de Victor-Hugo Melancholia, mis en scène par Clément Métayer; en Iran avec les apprentis peintres d’Abbas Kiarostami, qui nous apprend à se saisir du temps libre avec poésie.

Les films

Teaser de la semaine

Laissez-nous vous présenter ce nouvel épisode...
Découvrir

L'Expérience Blocher

de Jean-Stéphane Bron

C’est l’histoire du leader politique le plus haï et admiré de Suisse. C’est aussi l’histoire d’un face à face, étrange et singulier, entre un réalisateur et un homme de pouvoir.

En collaboration avec Les Films Pelleas et Bande à part Films

Découvrir

Les Heureux

de Clément Métayer

Tourné au super 16mm, Les Heureux interroge la notion d’époque en filmant côte à côte un personnage de la fin du XIXe siècle et Paris de nos jours. Porté par son interprète principal, Michel Fau, le court-métrage s’attache à jouer sur des différences superficielles pour mieux souligner l’aspiration commune et intemporelle à la liberté. En résulte un film aussi intelligent que malicieux, dont l’atmosphère enivrante s’avère fidèle à la teneur des vers empruntés à Victor Hugo.
Découvrir

Comment utiliser son temps libre

de Abbas Kiarostami

Abbas Kiarostami fût un adepte du travail manuel et de l’artisanat, qu’il a pratiqué et valorisé dans ses œuvres. À travers ce film éducatif, il montre comment la peinture d’une porte peut être une activité aussi utile qu’épanouissante.

Film en collaboration avec Potemkine

Découvrir

Les épisodes

mk2 vous propose aussi

Abbas Kiarostami, libre jeu

Toujours derrière ses lunettes fumées, le cinéaste iranien Abbas Kiarostami, disparu en 2016 à Paris à l’âge de 76 ans, cachait bien son jeu avec son air d’ascète : d’une profondeur existentielle rare, son œuvre est aussi incroyablement ludique. De ses premiers films pédagogiques ("Les Couleurs", "Rage de dents") jusqu’à ses photographies animées numériquement ("24 Frames"), en passant par ses anti-road movies entêtants ("Le Goût de la cerise"), l’artiste a expérimenté bien des médiums – cinéma, poésie, photographie, vidéo –, maniant l’art de la surprise et de la bifurcation avec la même malice que les enfants têtus qu’il a toujours aimé filmer.

La curiosité est tout sauf un vilain défaut - inscrivez vous à la newsletter

Un algorithme ne propose que ce que vous aimez déjà, nous vous proposons ce que vous n'aimez pas encore. Recevez chaque semaine des films à regarder où vous le voulez.

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur