Max, Marie et les autres…

Riez aux éclats avec Max Linder et Marie Dubois, laissez-vous porter par l'émotion lors de l'ultime hommage de Robert Drew à JFK, partez en week-end avec Guillaume Nicloux, vibrez au son d'un opéra brésilien avec Ruy Guerra… Mais avant que vous fassiez votre propre voyage, laissez-nous vous raconter quelques curiosités sur ces Curiosity.

Les films

Introduction des films de la semaine

de Lubna Playoust

Laissez-nous vous présentez le programme de la semaine, et vous glisser quelques curiosités.

Découvrir les films de la collection

Découvrir

Holiday

de Guillaume Nicloux

Cette tentative de réconciliation conjugale qui vire au drame loufoque et débridé permet à Guillaume Nicloux d’explorer un de ses thèmes favoris : le désir. Il s’exprime ainsi : « depuis une dizaine d’années, on est rentré dans l’air de la jouissance, et la jouissance c’est un peu la disparition du désir. Le désir m’intéresse beaucoup plus, car la jouissance n’est qu’une finalité et souvent on se prive de ce qui la motive. Or une jouissance sans désir, ça n’est pas très captivant. »

Synopsis : Un soir, Michel Trémois, un dentiste d’une cinquantaine d’années, échoue dans un sale état dans une pharmacie de province. Au cours de la nuit, il se confie au pharmacien et à sa femme. Depuis quelque temps, son couple connaît des difficultés et sa femme Nadine n’éprouve plus aucun plaisir lors de leurs relations sexuelles. Aussi décident-ils de partir en week-end afin qu’ils puissent se retrouver. Mais, dès le début, rien ne se passe comme prévu…

Découvrir les films de la collection

Découvrir

Opéra de Malandro

de Ruy Guerra

Ruy Guerra est un réalisateur qui a connu mille vies. Né au Mozambique, il est l’assistant de Georges Rouquier en France, avant de rejoindre le Brésil où il devient une figure de proue du Cinema Novo, aux côtés de Glauber Rocha. Ensemble, ils renouvèlent le cinéma brésilien, en s’inspirant à la fois du Cinéma vérité et de la Nouvelle Vague. Ruy Guerra prend ensuite une trajectoire plus personnelle et donne libre cours à son goût de l’opéra avec "Les Dieux et les Morts" ou "Opéra de Malandro".

Synopsis : Max Overseas est un vaurien qui fréquente les cabarets et les tavernes du quartier de Lapa, à Rio de Janeiro, dans les années 1940. Il entretient une relation avec la danseuse Margot. Il gagne sa vie en commettant de petites escroqueries. Un jour, il fait la rencontre de Ludmila Struedel, fille d’un propriétaire de cabaret et sympathisant nazi.

Découvrir les films de la collection

Découvrir

Essais de Marie Dubois pour "Tirez sur le Pianiste"

de François Truffaut

Dans ces bouts d’essai, François Truffaut pousse celle qui ne s’appelle pas encore Marie Dubois à lui débiter des grossièretés. Confuse et rougissante, Claudine Huzé, 22 ans, insulte plutôt maladroitement le réalisateur. Et tant mieux pour elle, car l’actrice se révèle « véhémente et passionnée, pudique et tendre » selon les mots de Truffaut, qui lui offre le rôle de la douce Léna, et lui trouve dans la foulée son nom de scène.

Synopsis de "Tirez sur le Pianiste" : Qui est Charlie Kohler ? On sait qu’il est le pianiste du bistrot de Plyne, et puis ? Il a trois frères qui ont bien souvent des ennuis avec les truands. La serveuse du bar, Léna, est amoureuse de Charlie et sait parfaitement qu’il se nomme Edouard Saroyan, qu’il a été un grand virtuose célèbre et qu’il a tout abandonné après le suicide de sa femme. Léna veut aider Charlie et c’est là que les ennuis commencent…

Découvrir les films de la collection

Découvrir

Les Kennedy (4/4) : Faces of November

de Robert Drew

"Faces of November" est la conclusion d’un cycle que Drew pensait mener jusqu'à la fin de la présidence Kennedy, tragiquement stoppée le 22 novembre 1963. Ce film, bien plus court que les précédents, est un hommage rendu au président, à travers le visage de ses proches lors de ses obsèques nationales à Washington.

Dans un entretien pour le Washington Times, trente ans après la sortie de "Faces of November", Robert Drew revient sur cet ultime volet de la série des Kennedy où il choisit de tourner sa caméra vers les proches et la foule endeuillés, plutôt que vers le majestueux défilé. « Tous ces gens, qui tentent de garder la face et de ne pas s’effondrer en public, font que le visionnage de ce film est toujours aussi dévastateur pour moi » confie-t-il au journal.

Synopsis : En 1960, le cinéaste américain et pionnier du cinéma direct Robert Drew a reçu un accès direct à John F. Kennedy. Il le filme lors de sa campagne présidentielle et jusque dans le bureau ovale. Résultat : trois films remarquables, intimes - "Primary", "Adventures on the New Frontier" , "Crisis" - et, suite à l’assassinat du président, le poétique "Faces of November".

Découvrir les films de la collection

Découvrir

The Three Must-Get-Theres

de Max Linder

En 1921, sort une ambitieuse adaptation des Trois Mousquetaires, dans laquelle D’Artagnan est incarné par un Douglas Fairbanks au sommet de sa gloire. Il n’en fallait pas plus pour que Max Linder, installé à Hollywood, décide de se lancer dans une malicieuse parodie du roman de Dumas… Producteur, scénariste, réalisateur et acteur principal, il est partout dans ce moyen métrage virevoltant, qui fut à la fois sa dernière œuvre américaine et son film favori.

Synopsis : Le jeune Lindertagnan quitte sa Gascogne natale pour rejoindre Paris et devenir mousquetaire du Roi. Mais sur place, le sinistre cardinal de Pauvrelieu fomente un complot contre la Reine… Une parodie très librement inspirée du roman d’Alexandre Dumas.

Découvrir les films de la collection

En collaboration avec

Découvrir
Jeudi prochain !

Tombez éperdument amoureux avec Guy Gilles, partez au pays des Soviets avec Jiří Menzel...

Les collections

mk2 vous propose aussi

Trois couleurs

Notre top des pires scènes de drague

Au cas où vous auriez un peu d’appréhension pour votre prochain date, on vous a concocté un top 5 des scènes de dragues les plus bizarres (mais toujours attendrissantes) dans les teen-movies, de "SuperGrave" à "La Boum" en passant par "American Pie". Rassurez-vous, vous n’atteindrez probablement pas ce degré de gêne.

Lire l'article

La pastorale amoureuse au cinéma

La recette est classique : prenez un homme et une femme, aussi mal assortis que possible. Plongez-les dans un bain d’aventures harassantes qui vont d’abord aiguiser puis doucement polir l’hostilité qu’ils se vouent. La trajectoire est inattendue pour les personnages ; à l’inverse, elle est parfaitement prévisible pour le spectateur, qui réclame sa ration de romance. Mais il se joue un peu plus ici qu’un éloge de l’amour.

Lire l'article

La curiosité est tout sauf un vilain défaut - inscrivez vous à la newsletter

Un algorithme ne propose que ce que vous aimez déjà, nous vous proposons ce que vous n'aimez pas encore. Recevez chaque semaine 5 films à regarder où vous le voulez.

Gérer mes newsletters
Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales
Notre histoireNotre visionPolitique de confidentialité MK2Espace presseMentions légales & CGUCGVContacts

Retrouvez-nous sur