Cette semaineLes invitésLe catalogueLes épisodes

Robert, Amandine et les autres...

Cette semaine, plongez dans l'univers interlope de Kansas City, ville du jazz et des combines louches, avec Robert Altman ; retrouvez ensuite le toujours excellent Luc Lagier qui analyse et retrace la carrière d'Altman ; écoutez de jeunes Afrodescendantes donner de la voix et esquisser une nouvelle voie pour la société d'aujourd'hui, avec Amandine Gay ; enfin, partez en touriste à la découverte du Hollywood des années 1920 avec Laurel et Hardy !

Mais avant que vous fassiez votre propre voyage, laissez-nous vous raconter quelques curiosités sur ces Curiosity.

Les films

Introduction des films de la semaine

de Lubna Playoust

Laissez-nous vous présenter le programme de la semaine, et vous glisser quelques curiosités.
Découvrir

Kansas City

de Robert Altman

En 1934, Robert Altman avait 9 ans et vivait à Kansas City. On retrouve de nombreux éléments de son enfance dans ce film. Il explique qu'il a choisi très tardivement les morceau de jazz, qui ont été filmés à part. Seul un morceau a été tout de suite une évidence : "Solitude" de Duke Ellington, qui rythme le générique de fin. Lorsqu'il était enfant, la servante de la famille avait fait écouter cet air à Altman en lui disant : "Ecoute-moi ça, c’est la plus belle musique au monde".
Découvrir

Gare, trains et déraillements : à propos de "Kansas City"

de Luc Lagier

« La structure du film est celle d’un morceau de jazz : d’un côté une ligne mélodique, une trame de base jouée par l’orchestre ; de l’autre, des improvisations, des variations autour du thème, assurées par une poignée de solistes. »
Découvrir

Ouvrir la voix

de Amandine Gay

«L’idée était de filmer plein de femmes noires, en gros plan, pour suivre leur pensée en mouvement et prouver qu’on peut bien éclairer les peaux noires. Comme ça, on pourra se poser la vraie question : pourquoi ces filles-là ne sont pas dans les fictions ? »
Découvrir

Scandale à Hollywood

de Fred Guiol

"Scandale à Hollywood" est le premier film où se croisent Laurel et Hardy, tous deux affublés d'une imposante moustache. C'est également l'histoire d'un jeune homme qui vient semer la pagaille dans l'univers des studios, et l'occasion pour Fred Guiol d'offrir un joyeux hommage bricolé aux grands succès de l'époque : les séries "Our Gang" ou bien "Bathing Beauties", "Madam Mystery" avec la grande Theda Bara. Récupérant des bouts de pellicules ça et là, le réalisateur les a tout simplement intégrés dans son propre film !

En collaboration avec Lobster Films

Découvrir
Jeudi prochain !
Abdellatif Kechiche face à l'histoire

Les épisodes

mk2 vous propose aussi

Trois couleurs

Amandine Gay, une voix qui porte

On a rencontré cette jeune cinéaste infatigable pour la sortie de son premier long, le documentaire "Ouvrir la voix".

La curiosité est tout sauf un vilain défaut - inscrivez vous à la newsletter

Un algorithme ne propose que ce que vous aimez déjà, nous vous proposons ce que vous n'aimez pas encore. Recevez chaque semaine des films à regarder où vous le voulez.

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur