À la uneLes invitésLe catalogueLes épisodes

Robert, David, Jean-Louis et les autres…

Cette semaine, confrontez différentes représentations de la violence contemporaine: expressionniste dans Le Cabinet du docteur Caligari, film muet du réalisateur allemand Robert Wiene; intime et surréaliste chez David Lynch encore étudiant à Philadelphie dans The Grandmother;  fidèle à la complexité historique du stalinisme dans L’Ombre rouge réalisé par Jean-Louis Comolli; burlesque et décalée chez Chaplin et son abécédaire ultra rythmé.

Les films

Teaser de la semaine

Laissez-nous vous présenter ce nouvel épisode...
Découvrir

L’Ombre rouge

de Jean-Louis Comolli

Produit par mk2 et Marin Karmitz, L’Ombre Rouge détonne tant par son casting : Claude Brasseur partage l’écran avec Jacques Dutronc et Nathalie Baye que par son sujet : le stalinisme d’avant la seconde guerre mondiale, rare dans le paysage cinématographique français. Jean-Louis Comolli, qui a depuis démontré sa capacité à interroger en profondeur les liens entre histoire et cinéma, confronte ici l’utopie révolutionnaire et la violence implacable des structures politiques de l’époque. Un film dont l’exigence formelle sert la complexité du récit, puisant dans la tradition des grands romans russes mais aussi du côté des premiers cinéastes politiques (Fritz Lang, Costa-Gavras…).
Découvrir

The Grandmother

de David Lynch

Étudiant à l’Académie des Beaux-Arts de Pennsylvanie, David Lynch réalise ses trois premiers court-métrages : Six Figures Getting Sick, The Alphabet et The Grandmother. Influencé par les peintres de l’école comme par son travail de subsistance : l’impression de gravure, il signe des “films paintings” expérimentaux, pièces-fondatrices d’une œuvre sans limites formelles.
Découvrir

L'Abécédaire de Chaplin

de Charles Chaplin

De A comme Amour à Z comme Zoo, en passant par Fou, Police ou Vagabond : cet abécédaire rassemble dans un montage dynamique et musical les thématiques qui traversent les films de Charles Chaplin.
Découvrir

Le Cabinet du docteur Caligari

de Robert Wiene

Réalisé par Robert Wiene, ce film-phare du cinéma muet est surtout une œuvre collective : Carl Mayer et Hans Janowitz amenèrent leurs terribles souvenirs de la Grande Guerre au scénario ; Hermann Warm, Walter Reimann et Walter Röhrig ne furent pas trop de trois pour imaginer les décors biscornus et terrifiants. C’est enfin à Fritz Lang que l’on doit le retournement final, qui, cent après, n’a pas fini d’influencer le cinéma mondial…
Découvrir

Les épisodes

mk2 vous propose aussi

Curiosity

ROUGES. Histoires de couleurs

La curiosité est tout sauf un vilain défaut - inscrivez vous à la newsletter

Un algorithme ne propose que ce que vous aimez déjà, nous vous proposons ce que vous n'aimez pas encore. Recevez chaque semaine des films à regarder où vous le voulez.

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur