Cette semaineLes invitésLes collections

Amos’n’Andy

de George Stallings

À propos de ce programme

"Amos’n’Andy" est à l'origine un feuilleton radiophonique centré sur deux Afro-Américains. Le succès est sans précédent, remarquable par sa popularité tant parmi la communauté noire que la communauté blanche. Amos et Andy deviennent alors des personnages incontournables de la culture populaire américaine, bientôt déclinés en longs métrages et en cartoons.

Dans ce programme, retrouvez :

"The Rasslin’ Match" : Andy accepte d'affronter Bullneck Moose Face lors d'un grand combat de boxe. Bien mal lui en prend…
"The Lion Tamer" : Andy se lance dans un numéro de dompteur de lion, car le dangereux félin n'est qu'une vieille peau dont se sont revêtus Amos et un autre complice. Mais en plein spectacle, le vrai lion du cirque entre dans la cage.

Découvrir les films de l'épisode

En collaboration avec Lobster Films

Autour du film

Retrouvez les autres films disponibles dans cet épisode

"Rumba" de Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy
"Le Débutant" de Daniel Janneau
"Chaplin Today : The Kid, par Abbas Kiarostami" d'Alain Bergala
"Skyland, épisode 1" d'Emmanuel Gorinstein

Découvrir les films

En images

mk2 vous propose aussi

Trois couleurs

Serge Bromberg : la cinéphilie (ré)incarnée

Réalisateur en 2009 du fascinant L’Enfer d’Henri-Georges Clouzot, documentaire retraçant l’histoire tumultueuse d’un film inachevé, Serge Bromberg est aussi un artisan de l’ombre passionné aux multiples casquettes. Directeur du festival d'animation d'Annecy pendant une dizaine d’années, auteur et animateur d’émissions de cinéma et de ciné-concerts, il est l’un des acteurs majeurs de la restauration de films dans le monde. Avec sa société Lobster Films, il a ainsi restauré et réédité de nombreux trésors du cinéma, du Voyage dans la lune de Georges Méliès à des classiques hollywoodiens comme Charade de Stanley Donen. Par téléphone, cet aventurier cinéphile nous a raconté son amour du cinéma et son combat pour faire redécouvrir des œuvres oubliées.

Lire l'entretien

Alice Guy : 6 raisons de découvrir cette pionnière du cinéma

Qui se souvient d’Alice Guy-Blaché ? En 1894, cette Française a 21 ans quand Léon Gaumont l’embauche comme secrétaire. C’est le début d’une carrière impressionnante : d’abord opératrice de prise de vue, elle devient vite réalisatrice, et bientôt productrice parmi les plus influentes d’Amérique. Son œuvre novatrice et inspirante a été récemment réhabilitée dans le documentaire Be Natural de Pamela B. Green. L’occasion de revenir sur les inventions de cette pionnière, souvent attribuées à ses assistants (comme Louis Feuillade, qu’elle embauche en 1905 chez Gaumont), voire à son mari.

Lire l'article

La curiosité est tout sauf un vilain défaut - inscrivez vous à la newsletter

Un algorithme ne propose que ce que vous aimez déjà, nous vous proposons ce que vous n'aimez pas encore. Recevez chaque semaine 5 films à regarder où vous le voulez.

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur