La sélection de la semaineLes invitésLes collectionsLes épisodes

Kansas City

de Robert Altman

À propos de ce programme

En 1934, Robert Altman avait 9 ans et vivait à Kansas City. On retrouve de nombreux éléments de son enfance dans ce film. Il explique qu'il a choisi très tardivement les morceau de jazz, qui ont été filmés à part. Seul un morceau a été tout de suite une évidence : Solitude de Duke Ellington, qui rythme le générique de fin. Lorsqu'il était enfant, la servante de la famille avait fait écouter cet air à Altman en lui disant : "Ecoute-moi ça, c’est la plus belle musique au monde".

Synopsis : Dans les années 1930, Kansas City est une ville prospère et animée qui a échappé aux effets de la Dépression et vibre au rythme ininterrompu de la musique de jazz. Mais un climat de violence et de corruption règne à la veille des élections…
Au même moment, la jeune télégraphiste Blondie O’Hara échafaude un plan désespéré. En kidnappant Carolyn Stilton, l’épouse d’un conseiller du président Roosevelt, Blondie espère obtenir de l'aide pour sauver son mari, Johnny O’Hara, petit malfrat tombé aux mains du légendaire truand Seldom Seen. Dans un contexte de violence morale, une complicité inattendue naît entre les deux femmes.

A plusieurs reprises, il est fait allusion au très populaire feuilleton Amos'n'Andy, duo de Noirs incarnés par des Blancs. Surtout connus à la radio, ils ont également été incarnés en dessin animé.


Découvrir les autres films de l'épisode

Casting

  • Jennifer Jason LeighBlondie O'Hara
  • Miranda RichardsonCarolyn Stilton
  • Harry BelafonteSeldom Seen (Pas-vu-pas-pris)
  • Michael MurphyHenry Stilton
  • Steve BuscemiJohnny Flynn
  • Brooke SmithBabe Flynn

Pour aller plus loin

Ce film vous a plu ?
Retrouvez-le en DVD chez Potemkine

Découvrir le DVD

En images

mk2 vous propose aussi

Trois couleurs

Gregg Araki, toujours no future

Des aliens reptiliens, une conspiration de fin du monde, des post-ados défoncés et en quête de sens…Pas de doute, on est bien dans un Gregg Araki. Avec "Now Apocalypse", sa première série co-écrite avec Karley Sciortino, le réalisateur semble faire l’ultime synthèse de ses obsessions. Toujours irrévérencieux, mais naviguant vers une douceur nouvelle, il nous a parlé millenials surexcités. 

La curiosité est tout sauf un vilain défaut - inscrivez vous à la newsletter

Un algorithme ne propose que ce que vous aimez déjà, nous vous proposons ce que vous n'aimez pas encore. Recevez chaque semaine des films à regarder où vous le voulez.

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur