Cette semaineLes invitésLes collections

L'Américanisé

de Alice Guy

À propos de ce programme

Synopsis : nouvel immigrant en Amérique, Ivan à bien du mal à traiter sa malheureuse conjointe comme son égal. Un petit séjour en prison aura raison de sa brutalité et ferra de lui un citoyen modèle et plein d’égards envers son épouse.

Découvrir les films de la collection Alice Guy

Retrouvez le film en édition DVD chez Lobster

En collaboration avec

À l'affiche

  • Lee BeggsIvan Orloff
  • Blanche Cornwallla femme d'Ivan Orloff

Autour du film

Intégration à l'américaine

Avec A Fool and His Money (1912) – premier film de l’histoire à être joué par des acteurs afro-américains -, L’Américanisé s’inscrit dans la veine plus sociale du cinéma d’Alice Guy. Elle y raconte l’immigration d’Ivan Orloff et sa femme, quittant leur Russie natale pour la terre promise de l’Amérique. Mais Ivan, homme rustre et machiste, va devoir apprendre à devenir un Américain et un bon mari… Une transformation qu’Alice Guy filme avec ironie, à travers des saynètes hilarantes qui mobilise beaucoup le comique de geste. Tout en prouvant qu’on peut aborder avec tact et humour les problèmes d’intégration et de féminisme...

Vous voulez en savoir plus?

En images

mk2 vous propose aussi

Trois couleurs

Serge Bromberg : la cinéphilie (ré)incarnée

Réalisateur en 2009 du fascinant L’Enfer d’Henri-Georges Clouzot, documentaire retraçant l’histoire tumultueuse d’un film inachevé, Serge Bromberg est aussi un artisan de l’ombre passionné aux multiples casquettes. Directeur du festival d'animation d'Annecy pendant une dizaine d’années, auteur et animateur d’émissions de cinéma et de ciné-concerts, il est l’un des acteurs majeurs de la restauration de films dans le monde. Avec sa société Lobster Films, il a ainsi restauré et réédité de nombreux trésors du cinéma, du Voyage dans la lune de Georges Méliès à des classiques hollywoodiens comme Charade de Stanley Donen. Par téléphone, cet aventurier cinéphile nous a raconté son amour du cinéma et son combat pour faire redécouvrir des œuvres oubliées.

Lire l'entretien

Alice Guy : 6 raisons de découvrir cette pionnière du cinéma

Qui se souvient d’Alice Guy-Blaché ? En 1894, cette Française a 21 ans quand Léon Gaumont l’embauche comme secrétaire. C’est le début d’une carrière impressionnante : d’abord opératrice de prise de vue, elle devient vite réalisatrice, et bientôt productrice parmi les plus influentes d’Amérique. Son œuvre novatrice et inspirante a été récemment réhabilitée dans le documentaire Be Natural de Pamela B. Green. L’occasion de revenir sur les inventions de cette pionnière, souvent attribuées à ses assistants (comme Louis Feuillade, qu’elle embauche en 1905 chez Gaumont), voire à son mari.

Lire l'article

La curiosité est tout sauf un vilain défaut - inscrivez vous à la newsletter

Un algorithme ne propose que ce que vous aimez déjà, nous vous proposons ce que vous n'aimez pas encore. Recevez chaque semaine 5 films à regarder où vous le voulez.

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur