Cette semaineLes invitésLes collections

Le Bel Indifférent

de Jacques Demy

À propos de ce programme

Synopsis : dans une petite chambre d’hôtel, une femme attend. Elle guette les bruits sur le palier, téléphone dans un bar pour y demander des nouvelles de son amant. Quand celui-ci rentre, elle lui exprime sa lassitude, sa jalousie, sa colère.
D'après une pièce en un acte de Jean Cocteau.

Découvrir les films de la collection Demy

Retrouvez les courts-métrages de Jacques Demy en DVD chez Ciné-Tamaris

En collaboration avec

À l'affiche

  • Jeanne AllardC.
  • Angelo BelliniEmile

Autour du film

Un film inquiet et théâtral

C’est comme un passage de relais lorsque Jean Cocteau offre à Jacques Demy, alors auteur d’une poignée de courts métrages, les droits d’adaptation de sa pièce Le Bel Indifférent, monologue d’une femme délaissée qui adresse une lancinante complainte à son amant enfermé dans un mutisme cruel. Voyant peut-être en ce jeune cinéaste un héritier au lyrisme furieux et aux visions troublantes, le poète laisse à Demy toute liberté pour donner sa version à la fois exaltée et vénéneuse de ce drame qui, avant cela, a été interprété sur scène en 1940 par Edith Piaf et Paul Meurisse.

Vous voulez en savoir plus?

En images

mk2 vous propose aussi

Trois couleurs

« Peau d’âne » de Jacques Demy : souvenirs psychés du tournage

En 1970, Rosalie Varda-Demy a 12 ans quand Jacques Demy, son père adoptif, tourne Peau d’âne. Figurante sur le plateau, elle y découvre le métier de costumière qu’elle exercera plus tard. Elle nous raconte ses souvenirs d’un tournage à l’atmosphère hallucinée à travers une sélection de photographies extraites du livre Il était une fois Peau d’âne, qu’elle a coécrit.

Lire l'article

Marin Karmitz, œuvres intimes

« Au cinéma, j’ai produit des films dont personne ne voulait. En art, j’ai cherché des œuvres dont personne ne parlait. » C’est ainsi que Marin Karmitz, producteur (de Claude Chabrol, Krzysztof Kieślowski ou encore Abbas Kiarostami) et fondateur de la société mk2, évoque ce qui l’a guidé dans la constitution de sa vaste collection d’œuvres d’art, commencée au début des années 1980 : un goût pour le défrichage, la découverte.

Lire l'entretien

La curiosité est tout sauf un vilain défaut - inscrivez vous à la newsletter

Un algorithme ne propose que ce que vous aimez déjà, nous vous proposons ce que vous n'aimez pas encore. Recevez chaque semaine 5 films à regarder où vous le voulez.

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur