À la uneLes invitésLe catalogueLes épisodes

Les Mistons

de François Truffaut

À propos de ce programme

En 1957, François Truffaut n’est encore qu’un critique passionné et vindicatif, qui n’a pas que des amis dans le cinéma français. Alors quand il passe à la réalisation, en adaptant une nouvelle de l’écrivain Maurice Pons, il est attendu au tournant et réussit son pari haut la main.
Enfance, amour, mort et joie de vivre : tous les thèmes truffaldiens sont déjà là ,dans un film qui rappelle irrésistiblement Renoir et qui révéla Bernadette Lafont.

Synopsis : Dans le sud de la France, une bande de gamins jaloux (les mistons) rend la vie impossible à un couple d’amoureux, Bernadette et Gérard.

Découvrir les films de la collection François Truffaut

Découvrez notre sélection best-of de l'été

Casting

  • Bernadette LafontBernadette
  • Gérard BlainGérard
  • Alain Baldy
  • Robert Bulle
  • Henri Demaegdt
  • Dimitri Moretti
  • Daniel Ricaulx

Pour aller plus loin

Quand François Truffaut s’affirmait en perturbateur du cinéma français

Deux ans avant Les 400 Coups, François Truffaut s’affirmait déjà en perturbateur du cinéma français, avec son tout premier court métrage, Les Mistons (1957), adaptation d’une nouvelle de Maurice Pons, dans laquelle une bande de gamins chahutent des amoureux (Bernadette Lafont et Gérard Blain).

Pour ses débuts de cinéaste avec Les Mistons, François Truffaut, alors encore rédacteur aux "Cahiers du cinéma" et à "Arts", glisse une séquence dont on est à peu près sûrs qu’elle avait pour lui valeur de manifeste : un groupe de sales gosses vient perturber une séance de cinéma. À travers leurs frasques, on peut bien sûr sentir l’espoir insolent des réalisateurs de la Nouvelle Vague (Truffaut, Godard, Chabrol, Varda…) de remuer ce qu’ils considéraient comme « le cinéma de papa », trop dialogué, trop costumé, trop corseté.

Lire l'article

En images

mk2 vous propose aussi

Trois couleurs

Les meilleurs films de cour de récré

Parce que le cinéma a parfois parfaitement montré les enjeux majeurs qui se jouent dans l’enfance au sein de la cour de récré, on a sélectionné pour vous nos scènes préférées sur le sujet.

La curiosité est tout sauf un vilain défaut - inscrivez vous à la newsletter

Un algorithme ne propose que ce que vous aimez déjà, nous vous proposons ce que vous n'aimez pas encore. Recevez chaque semaine des films à regarder où vous le voulez.

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur