Cette semaineLes invitésLes collections

The End of Violence

de Wim Wenders

À propos de ce programme

Hasard du calendrier ou sélection délibérée ? Au printemps 1997, la violence est partout lors du 50e Festival de Cannes : "Ne pas avaler" de Gary Oldman, "Assassin(s)" de Matthieu Kassovitz, "Funny Games" de Michael Haneke… Face à ce déferlement, "The End of Violence" de Wim Wenders est particulièrement à propos : avec son personnage de producteur qui a fait fortune en finançant des films ultraviolents, Wenders tend un miroir à sa profession.

Synopsis : Deux hommes sont engagés pour éliminer un producteur de cinéma qui a fait fortune grâce à l’exploitation de la violence. Mais le lendemain, ce sont leurs corps qu’on retrouve décapités. L’inspecteur Doc Block est chargé de l’enquête. Il reconstitue le puzzle d’un scenario plausible. Ray Bering, ex-scientifique de la NASA, est par hasard témoin d’une partie des meurtres. Il prend alors conscience qu’il est lui-même observé.

Découvrir les films de la collection

À l'affiche

  • Bill PullmanMike Max
  • Andie MacDowellPage
  • Gabriel ByrneRay Bering

Autour du film

Retrouvez le film en édition DVD chez Potemkine

Découvrir le DVD

En images

mk2 vous propose aussi

Trois couleurs

La nuit retrouvée — dix artistes nous racontent leurs plus belles nuits de cinéma

Cloîtrés chez nous avec le confinement, on est aussi privés de nuit : les errances dans la ville plongée dans le noir, l’émoi dans l’obscurité des salles de cinéma et des théâtres, l’effervescence dans les bars ou les clubs qui ferment très tard…  Pour retrouver ces sensations-là, on a monté un supercut nostalgique (signé Nicolás Longinotti) et demandé à dix artistes qu’on aime – Rebecca Zlotowski, Christophe Honoré, Bertrand Mandico, Yann Gonzalez, Caroline Poggi, Béatrice Dalle, Agnès B., Virgil Vernier, Patric Chiha et Perez – de nous parler de leurs nuits de cinéma, les plus belles, étranges ou intenses. Elles et ils nous ont confié quelques mots intimes, parfois accompagnés d’images et de musiques, promettant de rêver cette échappée dans la nuit.

Lire l'article

Comment François Truffaut puis Jean-Luc Godard ont failli réaliser « Bonnie and Clyde »

Helen Scott, l’une des plus proches collaboratrices de François Truffaut, a insisté pour que ce dernier réalise Bonnie and Clyde, avant que Truffaut envisage de refiler le projet à son confrère Jean-Luc Godard. On vous raconte toute l'histoire à l'occasion de la sortie du nouveau livre de Serge Toubiana, "L'amie américaine".

Lire l'article

La curiosité est tout sauf un vilain défaut - inscrivez vous à la newsletter

Un algorithme ne propose que ce que vous aimez déjà, nous vous proposons ce que vous n'aimez pas encore. Recevez chaque semaine 5 films à regarder où vous le voulez.

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur