La sélection de la semaineLes invitésLes collections

Bartabas vous invite à l’Académie équestre de Versailles

Bartabas crée le Théâtre équestre Zingaro en 1984. Soucieux d’une transmission artistique, il fonde en 2003 l’Académie équestre nationale du domaine de Versailles, corps de ballet unique au monde, attaché au manège de la Grande Écurie Royale.
Pendant un mois, retrouvez les créations grandioses de Bartabas pour les Fêtes de Nuit du Château de Versailles avec l’Académie équestre de Versailles et le Théâtre Zingaro, accompagnées de documentaires sur les coulisses des représentations.

Cette semaine, découvrez Les Juments de la Nuit. Le spectacle, inspiré du Château de l’Araignée d’Akira Kurosawa, se déploie dans l’écrin prestigieux du Bassin de Neptune dans le parc du Château de Versailles.

© V. Tonelli

Les Juments de la Nuit

de Michel Viotte

Un cavalier émerge de l’obscurité… sans tête. Une femme araignée se joue de l’ombre et de la lumière… Avec Les Juments de la nuit, Bartabas rêve Shakespeare au travers du prisme du cinéaste Akira Kurosawa. Dans l’écrin prestigieux du Bassin de Neptune, au château de Versailles, les sabots de 70 chevaux rythment les tourments de Lady Macbeth. Une fresque poétique d’une grande finesse mêlant danseurs, acrobates, cavaliers de Zingaro et de l’Académie équestre de Versailles.

En collaboration avec l'Académie équestre de Versailles

Découvrir

Les Juments de la nuit, récit d’une création

de Michel Viotte

Genèse du spectacle "Les juments de la nuit", conçu et mis en scène par Bartabas au Bassin de Neptune du Château de Versailles, inspiré du "Château de l’Araignée" d'Akira Kurosawa.

En collaboration avec l'Académie équestre de Versailles

Découvrir

Les collections

mk2 vous propose aussi

Trois couleurs

Alice Guy : 6 raisons de découvrir cette pionnière du cinéma

Qui se souvient d’Alice Guy-Blaché ? En 1894, cette Française a 21 ans quand Léon Gaumont l’embauche comme secrétaire. C’est le début d’une carrière impressionnante : d’abord opératrice de prise de vue, elle devient vite réalisatrice, et bientôt productrice parmi les plus influentes d’Amérique. Son œuvre novatrice et inspirante a été récemment réhabilitée dans le documentaire Be Natural de Pamela B. Green. L’occasion de revenir sur les inventions de cette pionnière, souvent attribuées à ses assistants (comme Louis Feuillade, qu’elle embauche en 1905 chez Gaumont), voire à son mari.

La curiosité est tout sauf un vilain défaut - inscrivez vous à la newsletter

Un algorithme ne propose que ce que vous aimez déjà, nous vous proposons ce que vous n'aimez pas encore. Recevez chaque semaine 5 films à regarder où vous le voulez.

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur